Lorsque l’on arrive sur un district des TAAF, nous ne prenons pas directement le poste en main. Il y a d’abord une phase de passation d’un mois, où notre prédécesseur nous transmet tout ce qu’il y a à savoir pour s’en sortir. J’ai eu la chance d’avoir une passation de qualité grâce à un super prédécesseur ! Aujourd’hui, dans le cadre de cette transmission de compétences, je vais devoir aller à Pointe-Basse (Cabane au nord de l’île de la Possession), car je vais devoir y travailler sur des antennes RFID .

Antennes RFID

Parmis les tâches qui me sont attribuées ici, je suis notamment en charge de la partie informatique du programme 137 (aussi appelé Antavia). Ce programme étudie les stratégies adaptatives et la dynamique spatio-temporelle des populations de prédateurs marins face aux changements rapides de leur environnement. Pour davantage d’informations sur ce programme, je vous conseille d’aller directement sur le site de l’Institut Polaire Français. Ici à Crozet, concrètement, ce programme consiste à suivre un grand nombre d’individus de manchots royaux, et de collecter des données (mesures, prises de sang, comportements, …). Dans le cadre de ce programme, il y a des antennes RFID (visibles sur une des photos ci-dessous) qui sont placées au sein de colonies de manchots royaux. Ces antennes permettent de détecter les passages de tous les manchots qui ont été équipés d’une puce RFID. Des antennes de ce type sont présentes au Jardin Japonais et à la Mare aux Eléphants (Ce sont 2 sites à proximité de Pointe Basse). C’est pour maintenir ces antennes en conditions opérationnelles que j’y vais.

1 / 18
2 / 18
3 / 18
4 / 18
5 / 18
6 / 18
7 / 18
8 / 18
9 / 18
10 / 18
11 / 18
12 / 18
13 / 18
14 / 18
15 / 18
16 / 18
17 / 18
18 / 18

© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE
© Arnaud FARRE

Transit vers Pointe-Basse

La cabane de Pointe-Basse est la cabane la plus éloignée de la Base (16.6km). Le transit se fait tout de même en un peu moins de 5h, malgré la faible distance, car les conditions sont assez rudes (météo compliquée, fort dénivelé, sol glissant, …). Cependant les paysages sont uniques et vierges de toutes activités humaines. Le transit vaut donc le coup.